Déclaration

Je suis à vif ces derniers temps. Presque bipolaire. Capable de me sentir incroyablement heureux pour ensuite être envahi de la plus profonde des tristesses. En un temps record. L'impression de tout ressentir avec force, de découvrir mes émotions et ce qu'elles peuvent provoquer en moi. Comme la lumière du jour peut être agressive au réveil. Le coeur en sommeil. Tout mon être, anesthésié par tant d'années à enfouir ce que je suis. Etrange sentiment. Il me faut beaucoup de calme, de pondération, de temps aussi, pour démêler mes impressions, distinguer ce qui relève de la réaction par rapport à mes sentiments plus profonds. C'est un gros travail sur moi-même. Déterminer ce que je veux, ce que je vaux aussi. Me faire confiance, car je ressens les envies qui me mèneront à être heureux. Prendre les décisions pour moi. Prendre le risque de me tromper. Prendre le risque de tomber. Mais avec personnalité. J'ai la sensation que tout ce que je ressens a mis des années à se construire, alors même que j'ai regardé au fond de moi il n'y a que quelques semaines seulement. L'éruption violente, salvatrice, faisant sauter le bouchon de la frustration et du mensonge. A m'être menti pendant tout ce temps, je découvre le vertige de m'exposer totalement, comme je suis. Je ressens la profonde envie de vivre l'homme que je suis. Avec mes peurs, mes joies, mes ambitions, mes envies. Ne plus avoir à m'excuser d'être ce que je suis.

Il devient difficile de ne pas être impatient. L'impatience est un piège pour moi. Je souffrirais de tourner la page sur ce qu'était ma vie jusqu'alors sans considération pour ceux qui l'ont animée. Ce serait me trahir. Et retomber dans ce que je ne veux plus. Conserver les valeurs qui sont les miennes. Penser à moi, oui, mais sans oublier les autres. Ne pas céder à l'égoïsme de tout oublier, notamment le meilleur, car il a bel et bien existé. Faire le tri de ce que je ressens, de ce qui est généré par l'impatience de me jeter à corps perdu dans l'avenir, et de ce qui m'anime au plus profond. Faire le tri et ne rien travestir. Et puis vivre l'inattendu. Paralysé par la puissance que je ressens soudainement. Le sourire ancré, les yeux pétillants. Ne rien demander, ne rien promettre. Dire ce dont je suis sûr, seulement. Il y a tant de choses qui me frappent en toi. Les envies communes, les visions communes, qui s'ajoutent au bonheur d'être ensemble. Le bonheur de l'instant, le bonheur de ressentir le manque, le bonheur d'être pour toi comme tu es pour moi. Vivre les émotions comme elles viennent, sans se projeter dans un futur que nous ne connaissons pas, que nous ne maîtrisons pas. Vouloir vivre ainsi, dans la découverte de l'autre. Sans échéance. Et me rendre compte que chaque découverte me rapproche un peu plus de toi, tandis que tu sembles déstabilisée par la similitude de nos envies. Vivre le trouble. Etre bien. Ensemble. Quand l'engagement n'est plus celui que l'on promet, mais celui que l'on ressent.

Je ne m'imagine pas la suite. Je perçois mes envies. Mais s'il y a quelque chose qui m'est important, c'est de ne pas faire de plan. Pas de feuille de route. Te dire que je t'aime aujourd'hui parce que c'est le cas. Tout en n'ignorant pas que ça peut s'arrêter comme s'amplifier. Ne pas cacher que ce qui rend notre rencontre si intense, c'est l'assurance que l'autre ne triche pas. La volonté de ne pas nous faire souffrir, quand bien même que ça arrivera peut-être un jour. Aimer tout de l'autre parce que l'on s'y retrouve pleinement. Ne pas nous mentir en habillant nos sentiments d'une perfection de façade. Vivre instinctivement, sans formuler le moindre contrat. Et admettre que tout pourra s'arrêter ou se poursuivre. Que nous refusons la contrainte. Pour l'autre comme pour soi. Je n'aurais jamais cru pouvoir ressentir ce genre de sentiment. Je n'aurais jamais pensé rencontrer quelqu'un que je sente si proche de moi, au plus intime. De pouvoir me donner ainsi, sans en être effrayé. Il nous reste bien des choses à découvrir l'un de l'autre. Je suis enthousiaste. J'ai confiance en l'avenir sans pour autant savoir ce qu'il nous réserve. J'ai une certitude. Le temps que nous vivrons ensemble sera une sacrée tranche de vie. Justement parce que ce qui nous anime d'être ensemble, c'est de vivre le plaisir. Pleinement. Ce n'est pas une déclaration d'amour, c'est bien plus que cela. Une déclaration de sincérité, de bonheur, d'espoir. Une déclaration d'envie, de l'intime, de ce qui touche au plus profond. Car je n'ai jamais fait plus attention à moi que lorsque je me suis tout à toi.

Retour à l'accueil